6. For New Players, and For Girls Too

Iwata :

Très bien, pour terminer cette interview, j’aimerais que chacune décrive avec ses mots à elle ce qu’elle conseillerait à ceux qui voudraient jouer à The Legend of Zelda : Skyward Sword.

Hisada :

Entendu. Comme évoqué plus tôt, ce jeu a un aspect différent, les commandes sont différentes et l’impression de jouer sur un territoire ininterrompu a totalement changé. Comme cela a été évoqué dans la cinquième session « d’Iwata demande », nous nous sommes même inspirés de l’écran de sélection de circuit de Super Mario. (rires)

Iwata Asks
Iwata :

C’était une sacrée surprise. (rires)

Hisada :

Cela indique à quel point nous avions envie de changer les choses cette fois-ci, mais cela ne veut pas dire que tout est complètement différent.

Iwata :

C’est toujours The Legend of Zelda, cela ne fait pas de doute.

Hisada :

Oui. C’est un authentique Legend of Zelda. Lorsqu’on y joue, on se dit : « Ooh, je suis vraiment génial ! », c’est donc aussi gratifiant que doit l’être un jeu de cette série. Nous avons conservé les bons éléments de la série et, comme nous l’avons déjà évoqué, ajouté de nombreux autres éléments sur lesquels tous les membres de l’équipe se sont creusés la cervelle.

Iwata :

Et quand les joueurs se lancent dans un défi, le jeu les encourage. (rires)

Hisada :

Oui. (rires) De nombreux personnages apparaissent pour encourager Link, je crois donc que ce type de jeu est accessible à tous, qu’il s’agisse de joueurs de longue date ou de nouveaux venus. Et j’espère que les filles qui disent n’être pas douées pour les jeux qui font peur l’essaieront aussi.

Iwata :

The Legend of Zelda n’est pas réservé aux garçons.

Hisada :

Absolument pas ! (rires)

Iwata :

Compris. (rires) Marunami-san ?

Marunami :

Je ne peux pas m’empêcher de recommander les objets. Tout à l’heure, nous avons parlé des éléments qui se fondaient dans le décor. En fait,

Video: nous avons fait les objets plus gros qu’avant dans la série.

Très bien, pour terminer cette interview, j’aimerais que chacune décrive avec ses mots à elle ce qu’elle conseillerait à ceux qui voudraient jouer à The Legend of Zelda : Skyward Sword.
nous avons fait les objets plus gros qu’avant dans la série. Les rubis, par exemple.

Iwata Asks
Iwata :

Ils sont effectivement nettement plus gros.

Marunami :

Nous avons fait ce choix parce que nous voulions que les joueurs obtiennent absolument des rubis lorsqu’ils apparaissent en cliquetant. Cette fois, les graphismes légèrement accentués ont permis d’augmenter leur taille afin d’accroître leur visibilité sans qu’ils paraissent déplacés. Et les cœurs que Link utilise pour reconstituer sa santé

Video: poussent ça et là sur le terrain.

Très bien, pour terminer cette interview, j’aimerais que chacune décrive avec ses mots à elle ce qu’elle conseillerait à ceux qui voudraient jouer à The Legend of Zelda : Skyward Sword.
poussent ça et là sur le terrain.

Iwata :

Comme des fleurs.

Marunami :

Il y a des fleurs bombes, nous nous sommes donc dit : « Pourquoi ne pas avoir aussi des flœurs ? » (rires). Par ailleurs, de nombreux éléments de jeu sur le terrain, pas uniquement dans les donjons, nécessitaient de pouvoir récupérer de la santé mais nous ne pouvions pas semer partout des pots contenant des cœurs. Pour varier la manière d’acquérir des cœurs, nous avons donc décidé de faire pousser des flœurs, un peu comme des tulipes. Au final, ils ne poussent pas seulement sur le terrain mais à divers endroits, ce qui est, je crois, une délicate attention pour les débutants. J’espère que de nouveaux joueurs découvriront aussi le jeu.

Iwata :

Je comprends. Iwasaki-san ?

Iwasaki :

Pour rejoindre ce que Marunami-san vient de dire, un objet appelé

Video: baie d’endurance

Très bien, pour terminer cette interview, j’aimerais que chacune décrive avec ses mots à elle ce qu’elle conseillerait à ceux qui voudraient jouer à The Legend of Zelda : Skyward Sword.
baie d’endurance fait sa toute première apparition. Cela ne booste pas exactement votre endurance en vous encourageant (rires), mais comme on peut maintenant sprinter, si l’on court pendant un moment, la jauge d’endurance diminue et on finit par être essoufflé. Pour récupérer de l’énergie, nous avons créé un fruit rond et vert. Au départ, comme les baies d’endurance n’existent pas dans la réalité et n’étaient encore jamais apparues dans la série, nous ne savions pas comment les dessiner.

Iwata Asks
Iwata :

Personne n’en a jamais vu. Quelle description en était faite lorsqu’on vous a demandé de les créer ?

Iwasaki :

Elles étaient décrites comme une plante poussant à divers endroits. Elles semblaient pouvoir vous donner des forces et devaient avoir l’air croquantes et rafraîchissantes.

Iwata :

Croquantes et rafraîchissantes ... (rires)

Iwasaki :

Nous les avons conçues avec ces idées en tête et les avons placées dans tous les endroits où l’on risque de s’essouffler, il y en a donc beaucoup !

Iwata :

Pour des sprints croquants et rafraîchissants.

Iwasaki :

Oui. À propos de l’objet appelé scarabée, les commandes avec l’accessoire Wii MotionPlus14 sont elles aussi « rafraîchissantes ». Le simple fait de le faire voler est amusant, c’est donc ce que je recommande. Vous pouvez vous en servir pour explorer certaines zones des donjons et toucher des objets, et si vous l’envoyez sur les ennemis, ils réagissent. Je vous encourage donc vivement à le faire voler énormément ! 14Wii MotionPlus : accessoire doté d’un gyroscope intégré capable de détecter dans le détail les mouvements du joueur. On l’utilise en l’attachant à la télécommande Wii. Cette technologie est pré-intégrée dans la télécommande Wii Plus. L’un ou l’autre de ces accessoires est nécessaire pour jouer à The Legend of Zelda : Skyward Sword.

Iwata :

Hirono-san ?

Hirono :

De nombreux personnages distincts vivent dans Célesbourg et nous avons inclus beaucoup de quêtes annexes.

Iwata Asks
Iwata :

Outre les encouragements, il y a beaucoup de choses à découvrir.

Hirono :

Oui. (rires) Chaque personnage vit à sa façon, les gens demandent donc beaucoup de choses à Link. De nombreuses idées proposées par plein de membres de l’équipe sont condensées dans ces personnages, qui attendent que Link vienne leur parler. Par exemple, si vous êtes bloqué et n’arrivez plus à progresser, ou si vous vous dites : « J’aimerais faire une petite pause dans cette aventure », retournez alors à Célesbourg.

Iwata :

Et jouez avec ses habitants.

Hirono :

Oui. Je crois que vous vous amuserez bien. Et si

Video: vous pointez ces habitants, Fay vous expliquera tout sur eux.

Très bien, pour terminer cette interview, j’aimerais que chacune décrive avec ses mots à elle ce qu’elle conseillerait à ceux qui voudraient jouer à The Legend of Zelda : Skyward Sword.
vous pointez ces habitants, Fay vous expliquera tout sur eux.

Iwata :

Dans notre deuxième session « Iwata demande », (Haruyasu) Ito-san, qui a travaillé sur les effets spéciaux, a également évoqué cela. Vous voulez parler des commentaires de Fay, c’est ça ?

Hirono :

Oui. Quand vous affrontez des ennemis, Fay peut vous renseigner sur leurs points faibles, mais elle peut également vous expliquer un tas de choses sur les habitants.

Hisada :

Oui, c’est vraiment intéressant.

Marunami :

C’est vraiment un puits de connaissance. (rires)

Hirono :

Quand vous vous demandez : « Qui est ce type ? », il vous suffit de le pointer.

Iwata :

Cette fois, on peut donc viser des personnages standard, et pas juste les ennemis.

Hirono :

C’est exact. Faites-le, c’est très amusant.

Iwata :

Et pour finir, Hosaka-san.

Hosaka :

Quel que soit ce qui vous intéresse, que ce soit le dessin particulier de ce jeu ou la super apparence de Link, j’espère que tout le monde essaiera d’y jouer, même ceux qui ne sont pas très doués pour les jeux d’action ou qui débutent dans les jeux vidéo. L’histoire et l’apparence de ce titre vous captiveront réellement, et vous pourriez même pleurer.

Iwata Asks
Toutes :

(hochent la tête) C’est vrai, oui.

Hosaka :

Afin de ne pas perdre Link en cours de jeu, je me suis mêlée de quelque chose qui n’avait rien à voir avec mon travail et j’ai demandé à ce que soient modifiés les emplacements des points de récupération pour que même moi, je puisse battre un ennemi difficile.

Iwata :

Vous ne vous êtes pas contentée de planifier mais avez également insisté sur votre rôle de représentante des joueurs débutants pour que le jeu soit plus facile à jouer pour tout le monde.

Hosaka :

Oui. Quand je me disais : « Je n’y arriverai pas ! », nous avons fait des ajustements jusque dans les moindres détails afin que les gens comme moi puissent vraiment profiter du jeu jusqu’au bout. J’espère que les gens y joueront.

Iwata :

The Legend of Zelda : Skyward Sword est incroyablement dense en termes de contenu, mais vous avez fait de gros efforts pour tenter de comprendre ce qui donnerait envie aux nouveaux joueurs de l’essayer. Je serais donc heureux que des gens qui ne connaissent pas les jeux vidéo y jouent.

Hosaka :

Oui. Et cette fois, il s’agit chronologiquement de la première histoire Legend of Zelda , que même ceux qui ne connaissent pas les opus précédents peuvent apprécier. C’est aussi pour cela que j’espère que de nouveaux joueurs l’apprécieront.

Iwata :

Vous entendrez des voix vous encourager.

Toutes :

(rires)

Iwata :

Merci à toutes d’avoir travaillé si dur.

Toutes :

Merci.